Description du projet

Après avoir enregistré les premiers albums de Murat, je me suis retrouvé à faire pas mal de séances de studios à gauche à droite, pendant quelques années.

C’était au début des années 90, c’est Christophe Dupouis, l’ingénieur du son avec qui on travaillait avec Murat qui m’appelait, en me disant que comme je jouais de plusieurs instruments je devrais venir habiter à Paris, que je pourrais travailler tous les jours en séances de studio. Mais ça ne m’intéressait pas de quitter mon Auvergne natale pour être session man, j’ai préféré aller de temps en temps poser mes pattes sur des albums à Paris et continuer à créer un environnement professionnel à Clermont-Ferrand, en créant un studio d’enregistrement, et en essayant de développer des artistes avec ma femme Annick.

J’ai quand même dû jouer sur une vingtaine d’albums à l’époque, sur 3 ou 4 ans de séances studio.